The Residents: un plaisir pour les yeux, les oreilles et le cerveau!

The Residents est un collectif d’artistes américain originaire de San Francisco en Californie. Il est surtout connu pour sa production discographique, ses spectacles de théâtre musical et ses nombreuses vidéos d’art. Ã ce jour (plus de 40 années de carrière) les Residents comptent à leur actif plus de 80 albums. Le groupe a également produit 1 court-métrage, 5 importantes pièces de théâtre musical, 3 fictions interactives sur CD-ROM, 10 DVD (4 de concerts et 6 de films et d’art vidéo) ainsi que des bandes sonores pour le cinéma et la télévision.

Les membres du groupe ont toujours tenu à demeurer anonymes. Leur costume emblématique a pendant longtemps été composé d’un smoking, d’un haut-de-forme et d’un masques représentant un globe oculaire rendant impossible leur identification lors de leurs prestations ou sur les photos. Très peu de choses sont connues à leur sujet, si ce n’est les noms de quatre membres de la Cryptic Corporation, leur compagnie de production: Homer Flynn, Hardy Fox, John Kennedy et Jay Clem. Flynn et Fox sont souvent soupçonnés de faire partie du noyau dur du collectif (la voix de Flynn, porte-parole de la Cryptic Corporation, serait identifiable sur la plupart des albums des Residents et la plupart des titres des Residents sont enregistrés à la société américaine des droits d’auteurs sous les noms de Fox et Flynn).  Le mystère qui entoure l’histoire du groupe est le plus souvent ponctué d’anecdotes et de théories invérifiables…

Les Residents seraient originaires de Shreveport en Louisiane, où ils se seraient rencontrés dans les années 1960. En 1966 ils se seraient rendus en Californie se livrant à diverses expériences plus ou moins liées à “l’art”. Ils auraient alors acquis une certaine renommée qui aurait incité le guitariste Phil Lithman surnommé par la suite “Snakefinger” à devenir un collaborateur régulier des Residents. Un autre personnage nommé N. Senada, prétendu compositeur bavarois et philosophe de la musique serait venu les rejoindre et aurait exercé une influence considérable sur le groupe. Ce dernier pourrait être, soit un personnage fictif (mentionné dans un de leurs textes au début des années 1970), soit les compositeurs américains d’avant-garde Harry Partch ou Captain Beefheart qui selon les rumeurs auraient pu travailler avec le groupe.

Les premières bandes inédites des Residents dateraient de 1969. Paraît vers la même époque le premier album du groupe psychédélique Cromagnon auquel les Residents auraient peut-être participé (la voix d’un des chanteurs ressemble beaucoup à celle de Flynn). Deux ans plus tard les Residents envoient une bande à Hal Halverstadt de la Warner, mais celui-ci guère impressionné les rejette tout en reconnaissant leur originalité. Aucun nom n’ayant été communiqué avec l’enregistrement, la note indiquant son rejet fut simplement adressée aux “Residents” de l’immeuble mentionné comme adresse de retour, un nom qu’adopte le groupe. L’année suivante, ils partent pour San Francisco et fondent la maison de disque Ralph Records qui fera paraître, outre leurs propres productions, les premiers albums d’autres artistes influents des années 1980 comme Yello, Tuxedomoon, Renaldo and the Loaf, Snakefinger et Fred Frith.

Le style musical des Residents emprunte des éléments des avant-gardes musicales et de l’anti-art et se mélange aussi avec des formes se rapprochant de la musique pop. Leurs compositions musicales intègrent un grand nombre d’influences, particulièrement; les musiques de films et de séries télévisées des années 1960 et 1970; les musiques des compositeurs associés au surréalisme; la musique romantique; l’avant-garde musicale américaine; les musiques de cabaret, de burlesque et de théâtre comique; les techniques vocales utilisées en dessin animé, par les ventriloques et par les marionnettistes; la poésie sonore; les musiques country, blues, rock, jazz, psychédélique; la muzak et les jingles; la pop anglophone commerciale; la musique militaire; les musiques traditionnelles américaines; les musiques de films, (surtout celles de Ennio Morricone et de Nino Rota); les musiques de gamelans balinais et javanais, de kulingtan et d’autres musiques traditionnelles ou modernes de différentes cultures.

Source: Wikipedia