La fromagerie de la Chèvrerie des pleines lunes est ouverte

Nous tenons a vous dire que vous pouvez venir découvrir  le petit magasin en libre service de la Chèvrerie des pleines lunes au bord de la route cantonal à Essertfallon, juste en dessous de la Maison de Paille. Vous y trouverez tout leurs fromages de chèvre, ainsi que d’autre produits de fabrication maison.

Continuer la lecture de « La fromagerie de la Chèvrerie des pleines lunes est ouverte »

La Mongolie berceau du chamanisme

En Mongolie les chamanes sont les détendeurs de la connaissance du monde, et de l’harmonie avec la nature. Ils détiennent les traditions ancestrales permettant le lien entre le ciel-père et la terre-mère. Protecteurs de la nature ils nous initient à la compréhension du monde qui nous entoure et à l’univers, ils sont en lien avec nos ancêtres, le savoir des dieux et l’esprit de la vie. La Maison de Paille, lieu de pratiques spirituelles, de rencontres et de partage reçoit à l’occasion de leur passage en Europe du 21 au 24 avril deux chamans de Mongolie et leur interprète. Voilà une occasion unique pour vous de mieux comprendre l’ampleur de leur connaissance et de leur pratiques.

Les Philippines et la chirurgie psychique

Les premiers cas connus de chirurgie psychique se sont révélés aux Philippines

Dans les années 1940, Eleuterio Terte et son élève Tony Agpaoa, associés à “l’union spirite chrétienne des philippines”, ont formé de nombreuses personnes à cette méthode. En 1959, la pratique attira l’attention des États-Unis après la publication de l’ouvrage “Into the strange unknown” par Ron Ormond et Ormond McGill. Les auteurs appelaient cette méthode “la chirurgie de la quatrième dimension”. Ils écrivaient “Nous ne savons pas que penser mais nous avons des films qui montrent qu’il ne s’agit pas du travail d’un magicien normal et il se pourrait bien qu’il s’agisse tout simplement de ce que les philippins prétendent, soit un miracle de Dieu accompli au travers d’un chirurgien de la quatrième dimension”. Continuer la lecture de « Les Philippines et la chirurgie psychique »