Médecines amazoniennes

D’ici une quinzaine de jours Fabian Achury arrive à la Maison de Paille, ce chaman et médecin traditionnel d’Amazonie colombienne propose de vous initier à deux médecines. Le Kambo est obtenu en capturant une grenouille Phyllomedusa et en grattant la sécrétion de sa peau, ce venin est utilisé par les communautés indigènes d’Amazonie. Il a des vertus désintoxiquantes, nettoyantes, purifiantes et stimulantes du système immunitaire. Le Kambo soigne des nombreuses maladies, et a la vertu d’élever le niveau énergétique, tout en nettoyant en profondeur le corps physique et astral. L’Ayahuasca est un breuvage à base de lianes consommé traditionnellement par les indiens d’Amazonie, utilisé pour sa capacité curative. Pendant des siècles, les indigènes d’Amazonie l’ont utilisée pour conserver un état de pleine santé, ce remède est également utilisé pour élargir la conscience qui conduit à une connaissance très précise de la vie, de la nature et de l’existence. Pour plus d’informations parcourez nos événements.

Les Philippines et la chirurgie psychique

Les premiers cas connus de chirurgie psychique se sont révélés aux Philippines

Dans les années 1940, Eleuterio Terte et son élève Tony Agpaoa, associés à “l’union spirite chrétienne des philippines”, ont formé de nombreuses personnes à cette méthode. En 1959, la pratique attira l’attention des États-Unis après la publication de l’ouvrage “Into the strange unknown” par Ron Ormond et Ormond McGill. Les auteurs appelaient cette méthode “la chirurgie de la quatrième dimension”. Ils écrivaient “Nous ne savons pas que penser mais nous avons des films qui montrent qu’il ne s’agit pas du travail d’un magicien normal et il se pourrait bien qu’il s’agisse tout simplement de ce que les philippins prétendent, soit un miracle de Dieu accompli au travers d’un chirurgien de la quatrième dimension”. Continuer la lecture de « Les Philippines et la chirurgie psychique »